Forteresse militaire du 13è siècle au coeur des Deux-Sèvres

Origine de la carte postale

Lorsque l'on tente de connaître l'origine de la carte postale, on peut entrer dans des querelles de spécialistes qui dureront certainement pour l'éternité tant les origines de la carte postale sont multiples. Nées de la conjonction d'évènements et d'inventions multiples, l'origine des cartes postales se perd dans la nuit des temps, et c'est bien ainsi.

Parmi les ingrédients nécessaires à l'apparition de la carte postale, il fallait des techniques de reproduction peu coûteuses, des artistes pour graver les originaux, des ouvriers pour les produire, des marchands pour les vendre, des clients pour les acheter et des moyens de communication rapides, fiables et réguliers pour les acheminer. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle et début du XXe que tous ces éléments se trouvèrent réunis pour assurer le succès de la carte postale.

1900Commentaire.

post moderneCommentaire.

moderneCommentaire.

gravures peintureCommentaire.

Les traditions

Si l'on remonte au XVIIe siècle, on s'échangeait déjà des "billets de visite" écrit au dos de cartes à jouer, eux-mêmes hérités de traditions plus anciennes encore. Plus tard des graveurs diffusaient des cartes de voeux qui deviendront des cartes de nouvel an. Mais c'est certainement dans le dernier tiers du XIXe siècle que tous les ingrédients se cristallisent autour de la "carte postale" officialisée, en Autriche d'abord (1869), puis en Allemagne (1870), les autres pays européens suivant ensuite.

La législation

C'est en 1872 que la France officialise la carte postale, après quelques expériences de "cartes postes" pendant la guerre de 1870. Le monopole de production de l'administration est très vite abandonné, et l'autorisation au verso des cartes de "mentions manuscrites ou imprimées de toutes natures" de 1883 permettra l'apparition de la carte postale illustrée.

Les techniques de reproduction photographique

La photographie et la reproduction photographique ont fait des progrès énormes depuis le début du XIXe siècle. Les travaux conjugués de Niepce et Daguerre, puis ceux de Talbot posent les bases de la photographie sur négatif et de la reproduction sur papier. Poitevin inventera la photocollographie appelée plus tard phototypie, technique qui permettra, pour un prix de revient très bas, de produire en grande quantité des vues de qualité. Le procédé deviendra industriel vers les années 1890. C'est ce procédé qui assurera les beaux jours de la carte postale illustrée. Dès cette époque, de grands imprimeurs s'équiperont pour produire une quantité énorme de cartes postales. Le procédé est néanmoins suffisamment simple pour que de petits photographes s'équipent pour assurer leur propre production. Cette pratique s'estompera néanmoins avec le temps pour des raisons de rentabilité, et la quasi totalité des vues seront imprimées par de gros imprimeurs.