Forteresse militaire du 13è siècle au coeur des Deux-Sèvres

Son histoire

Le château du Coudray-Salbart a aujourd'hui plus de 8 siècles. Il est l'une des plus célèbres forteresses militaires de la France médiévale et ses hautes tours dominent encore la Sèvre Niortaise.

Si le Coudray-Salbart apparaît dans les textes de 1219 à 1222, tous les historiens semblent d'accord pour affirmer que le départ de la construction de la forteresse primitive date de 1202 (premiers subsides accordés à Hugues de Parthenay-Larchevêque par Jean sans Terre pour fortifier son fief), car c'est avec l'aide du roi d'Angleterre que la place fut créée et connut un réel développement. Les sires de Parthenay participent aux luttes qui opposent les rois de France (Capétiens) et les rois d'Angleterre (Plantagenêt) pour la possession du Poitou. La mort en 1199 de Richard Cœur de Lion rapproche le seigneur de Parthenay de Jean sans Terre, nouveau roi d'Angleterre. L'entrée en guerre des seigneurs de Parthenay aux côtés de Jean sans Terre justifie ainsi l'édification et le développement du Coudray-Salbart.

Le site choisi pour la construction du château présente un réel intérêt stratégique. Il contrôle le passage sur la Sèvre et la frontière sud des terres des Parthenay. Il sépare les terres des frères Lusignan qui l'enserrent à l'est et à l'ouest et il assure probablement aussi un revenu par la perception des droits de passage des bateaux qui commercent entre Niort et l'abbaye de Saint-Maixent. La soumission du Poitou à Louis IX (Saint Louis) en 1240 met fin à l'histoire du château.

La Prisée de 1460 signale déjà un état d'abandon. Dès lors, le château passe de mains en mains. En 1776, il est vendu par le duc d'Artois, futur Charles X, à l'abbé Dufay de la Taillée qui possédait un château et des terres à Echiré. Le descendant, Pierre Du Dresnay, le cède pour le franc symbolique à la C.A.N. en juin 2000.

La C.A.N.

Fin 2004 :
La première tranche de restauration, d'abord la Tour du Portal avec son pont-levis.
Début 2005 :
La première tranche de restauration de la Tour du Portal est terminé.
Fin 2005 :
La deuxième tranche de restauration concerne la courtine ouest.
De début 2008 à 2009 :
La Grosse Tour est restaurée.
Début 2010 :
Commence la première tranche de préservation de la Tour du Bois-Berthier.
Fin 2011 :
Fin de la préservation de la Tour du Bois-Berthier, le sommet est hors d'eau.
Début 2012 :
Commence la préservation de la Barbacane.
Début 2013 :
La préservation de la Barbacane est terminée, il semble ... .
2014-2015 :
la tour du Moulin
2016-2017 :
courtine Est, partie Nord

Lors de chaque phase de travaux, les murs extérieurs ont été dévégétalisés. Ils ont été nettoyés, tout comme les voûtes et les murs intérieurs. Des parements en pierre de taille trop altérés ont été remplacés, des maçonneries confortées, des éléments disparus reconstitués (notamment sur 2 cheminées)… Un nouvel escalier a été construit pour accéder à la Grosse tour, une passerelle et un pont-levis à treuil pour la tour du Portal.

Avant chaque opération, des fouilles archéologiques ont été réalisées.

Trois dernières tranches de travaux restent à programmer pour achever la réhabilitation de la forteresse :

la courtine Sud
la tour Saint-Michel (2018 -> Stopper les infiltrations d'eau)
la tour double (2018 -> Stopper la végétation, la tour à été restaurée en 1995)