Dossier Bois Berthier

Ce dossier Bois Berthier post intervention, s’inscrit dans le thème de l’archéologie du bâti

Ce dossier traite le point très précis, de la porte d’accès au chemin de ronde (P612) depuis la salle supérieure de la Tour de Bois Berthier. 
La cristallisation lancée par le chantier bénévole REMPART en 1999 est très encadrée par l’ACMH. Le cadre de l’intervention devait laisser en évidence les chronologies différentes. 

La dite porte (P612) correspond à un percement réalisé après la construction de la tour, afin de permettre l’accès au chemin de ronde nouvellement créé par la construction de la courtine. Les autres percement se trouvent sur la Tour du Portal, la Tour Double, Tour Saint Michel, il existe une exception sur la Tour du Moulin l’accès au chemin de ronde de la courtine est, dès l’origine prévue.

Nota: Les archéologues n’explique pas ce dernier point actuellement. Il en ressort une interrogation dans la nouvelle lecture des phases de construction exposé par l’INRAP sur les élévations de la forteresse du Coudray-Salbart.

Porte d'accès Chemin de Ronde
Début de la restauration, 2 premières pierres.

Les choix historiques pris pour la restauration étaient très clairs. Le couvrement devait laisser comprendre aux visiteurs la nature d’une intervention ultérieure. De même la restitution du mur gauche en direction du chemin de ronde devait laisser clairement les arrachements de maçonnerie.

Mettre les dessins de Nicolas et le pierre à pierre

L’intervention réalisée dans le cadre des travaux professionnels s’oppose aux principes de l’archéologie du bâti et aux recommandations de l’ACMH. Il est difficilement compréhensible aux visiteurs désormais d’observer cette phase d’évolution du château.