Dossier Bois Berthier

Ce dossier post intervention, s’inscrit dans le chapitre de l’archéologie du bâti.  Qui est une méthode d’analyse archéologique des monuments historiques qui prend son essor certain depuis les années 1990, correspondant au développement de l’archéologie préventive. En réaction contre une archéologie limitée à la stylistique, elle cherche à documenter toutes les phases d’un édifice. Cette méthode d’analyse archéologique, car elle utilise les mêmes méthodes de la fouille classique. 


Ce dossier traite un point très précis. Il concerne la porte d’accès au chemin de ronde (P612) depuis la salle supérieure de la Tour de Bois Berthier. 
La cristallisation lancée par le chantier bénévole REMPART était très encadrée par l’ACMH. Le cadre de l’intervention devait laisser en évidence les chronologies différentes. La dite porte correspond à un percement réalisé après la construction de la tour, cela se retrouve aussi sur la Tour du Portal.

Les choix historiques pris pour la restauration étaient très clairs. Le couvrement devait laisser comprendre aux visiteurs la nature d’une intervention ultérieure. De même la restitution du mur gauche en direction du chemin de ronde devait laisser clairement les arrachements de maçonnerie.

L’intervention réalisée s’oppose aux principes de l’archéologie du bâti et aux recommandations de l’ACMH. Il est difficilement compréhensible aux visiteurs désormais d’observer cette phase d’évolution du château.